saison  
 
Accueil Programme Au théâtre Action culturelle Infos pratiques
  Septembre à Décembre barre Janvier à Mars barre Avril à Juin
 
 
ombre  

mardi 30 mai

20h30

Salle des fêtes

Marolles

 

mercredi 31 mai

20h30

Salle des fêtes

Saint-Germain de Livet

 

jeudi 1er juin

20h30

Salle des Droits humains

Beuvillers

 

durée 1 heure

 

théâtre - à partir de 10 ans

La Vie devant soi

Émile Ajar (Romain Gary) - compagnie Les Chiennes nationales

 

Une adaptation décoiffante du roman d’Émile Ajar.


On ne présente plus La Vie devant soi, ce livre qui a fait le tour du monde. En 1975, il a valu le prix Goncourt à l’auteur, qui l'avait déjà reçu pour Les Racines du ciel, sous le nom de Romain Gary.

 

Entre trois cordes à linge, et du linge, beaucoup de linge, du thé à la menthe et des sucreries, les deux comédiens nous emmènent dans l’appartement de Madame Rosa, une ancienne fille de joie revenue d'Auschwitz. Elle vit dans le quartier coloré et “bordélique” de Belleville, avec Momo, un jeune garçon arabe de quatorze ans, mais qui pense en avoir dix.

 

Avant, il y avait beaucoup de monde chez Madame Rosa qui gardait tous les fils de prostituées du quartier, mais la nourrice vieillit et plus personne ne lui confie d'enfants. Heureusement que Momo est là pour faire les courses et la distraire d'une vie brodée de peurs et de devoirs. Entre la vieille dame juive et le petit musulman, c'est une histoire d'amour qui se tisse au quotidien, qui les lie l'un à l'autre avec tendresse, avec ironie, mais surtout avec une fidélité féroce, sauvage, pour faire face au monde qui gravite autour de leur petit univers cocasse... Ils vont être ensemble, complices, jusqu'au bout.

 

C’est un véritable éloge à la vie, vivant, drôle, pour tous ceux qui pensent que quels que soient les aléas de l'existence, d'où qu'on soit, où qu'on aille, on a toujours la vie devant soi.

 

Entre éclats de rire et larmes aux yeux, on est transporté dans ce monde de tolérance irrésistible avec une seule envie : (re)lire “La Vie devant soi”… Le Parisien

 

Parfois dur, parfois comique, le spectacle n’a pas laissé insensible le public puisque c’est cette fois debout et claquant des mains qu’il salue cette performance décidément incomparable.
Les Reportages du Fourneau

 

avec : Maïa Ricaud et Olivier Waibel
adaptation : Maïa Ricaud et Olivier Waibel
mise en espace : Maïa Ricaud

 

www.leschiennesnationales.com

 
 
CRédits et mentions légales barre Partenaires