saison  
 
Accueil Programme Au théâtre Action culturelle Infos pratiques
  Septembre à Décembre barre Janvier à Mars barre Avril à Juin
 
 
ombre  

jeudi 18 octobre

20h30

 

durée 1h20

 

théâtre - à partir de 16 ans

L’Avenir dure longtemps

Louis Althusser - Théâtre Le Poème 2

 

Une performance époustouflante. Un texte exceptionnel.

 

Le spectacle a reçu le “Meilleur Seul en scène” aux Prix de la Critique 2016.


Tout commence le 16 novembre 1980, à Paris. Louis Althusser, philosophe de renom, étrangle sa femme dans leur appartement parisien de la rue d’Ulm. Une crise de démence qui l'a mené jusqu'à l'impensable, dans un mouvement où Eros côtoie Thanatos, où la pulsion de vie se transforme en pulsion de mort. Un acte qui reste un mystère pour tous, y compris pour le philosophe lui-même.


Le procès n'aura finalement pas lieu. Louis Althusser est reconnu non-responsable suite à l'application de l'article 64 du Code Pénal : “Il n'y a ni crime, ni délit, lorsque le prévenu était en état de démence au temps de l'action ou lorsqu'il a été contraint par une force à laquelle il n'a pas pu résister.” A cette époque déjà, Louis Althusser avait connu plusieurs séjours en hôpitaux psychiatriques, des électrochocs et de lourds traitements.


En 1985, cinq ans après le drame, il décide d'écrire son autobiographie. Un texte qui retrace la genèse de son acte de folie, et place le lecteur et le spectateur dans une posture singulière, entre fascination et voyeurisme.


À l'arrière du plateau, un écran. Présente mais non envahissante, la vidéo agit comme une sorte de météorologie mentale du personnage. Discrète, elle s'efface presque derrière un drap blanc, qui donne un aspect volontiers clinique à la scène.


Avec finesse et brio, Angelo Bison, nous emmène aux confins de cette folie qui émerge tant du texte que du jeu du comédien et de la versatilité de son regard. Une traversée aussi terrifiante que fascinante.

 

Merci pour ce spectacle poignant et réussi. Merci de rendre une voix, et quelle voix, dans un jeu subtil et délicat, qui n'ajoute pas d'effets de pathos à ce texte bouleversant. Françoise Nice, RTBF


Quelle interprétation magistrale d’Angelo Bisson ! On est fasciné par ce regard perçant qui nous fixe et nous transperce de part en part. Charles Guiral, lenouveaucenacle.fr

 

avec : Angelo Bison

adaptation et mise en scène : Michel Bernard
scénographie : Thomas Delord
création lumière et vidéo : Marie Kasemierczak
musique : Christian Coppin (The Social Sanity)
assistant mise en scène : François Saussus
construction décor et régie : Benoît Francart

 

www.theatrepoeme.be

 

L’Avenir dure longtemps, éditions Stock & Imec, 1992. Le texte du spectacle est édité par Unités / nomade


Une coproduction Unités / Nomades et Théâtre Poème 2 et avec le soutien du Théâtre du Sygne. Remerciements à Olivier Corpet et François Boddaert.

 
 
CRédits et mentions légales barre Partenaires