saison  
 
Accueil Programme Au théâtre Action culturelle Infos pratiques
  Septembre à Décembre barre Janvier à Mars barre Avril à Juin
 
 
ombre  

vendredi 10 novembre

20h30

 

durée à déterminer

 

musique

Brahms - Hersant - Schumann

Marie-Pascale Talbot

 

Une magnifique interprète. En présence de Philippe Hersant.

 

Scènes d’enfants (Kinderszenen) : un cycle de treize pièces enchaînées pour piano, composé par Robert Schumann en 1838. Agé de vingt-huit ans, le compositeur s’adonne à la réitération d’instants intimes vécus avec ravissement et que l’interprète se doit d’aborder sans effet, avec une grâce toute simple, naturelle sans apprêt (ainsi précise-t-il lui-même dans ses recommandations pour l’interprétation).


Éphémères : les vingt-quatre pièces qui consti-tuent ce cycle pour piano ont été composées dans le désordre et à intervalles très irréguliers entre 1999 et 2003. Sur une sélection de poèmes de Bashô, le compositeur a commencé l’écriture des pièces, en toute liberté, sans s’imposer de règle précise, sinon celle d’une relative brièveté : la pièce la plus courte dure trente secondes, la plus longue, quatre minutes.


Le cycle des Ephémères est une sorte de journal de voyage. On y trouve des allusions à des musiques très diverses : souvenirs de musique traditionnelle japonaise, chanson polyphonique espagnole de la Renaissance, prélude de Claude Debussy, hymne de Gurdjieff ou chanson de Heinrich Isaac.


Composées principalement à l'été de 1892, les sept pièces de ces Fantaisies ont été publiées cette même année par Simrock à Berlin. Les trois premiers numéros ont été joués pour la première fois lors d'un concert le 30 janvier 1893, le dernier numéro, le septième donc, le 18 février de la même année. Contrairement à sa pratique habituelle, Brahms a donné à chacune de ces sept fantaisies, un titre descriptif plutôt qu'un titre générique.


Ancienne élève du Conservatoire de Lisieux et d'Armand Bex au Conservatoire de Caen, Marie-Pascale Talbot a obtenu ses premiers prix de piano et de musique de chambre au Conservatoire national supérieur de musique de Paris où elle rentre à l’âge de treize ans. Professeure de piano et de musique de chambre au Conservatoire de Caen, depuis 1982, elle est par ailleurs la pianiste de l’orchestre de Caen.


Je me souviens du compositeur Philippe Hersant venu en 2010 lors des créations mondiales de deux de ses œuvres Le Chant des Sibylles par l’Ensemble De Caelis et le Neuvième poème chinois par Jonas Vitaud et l’Ensemble Sequenza 9.3.


Un bord de plateau aura lieu ce même jour à 17h30.

 

Scènes d’enfants opus 15 - Robert Schumann
Éphémères - Philippe Hersant
Fantaisies opus 116 - Johannes Brahms

 

Marie-Pascale Talbot : piano

 
 
CRédits et mentions légales barre Partenaires