saison  
 
Accueil Le programme Au théâtre Action culturelle Infos pratiques
  Action culturelle avec le théâtre barre Action culturelle avec le conservatoire à rayonnement départemental barre Action culturelle barre Action culturelle avec le Tanit Théâtre
 
   

Résidences

 

Oua-Anou Diarra du lundi 1er au vendredi 5 octobre
C’est pour préparer son disque que notre griot burkinais, venu en mars 2017 pour un pic-nic music accueilli avec enthousiasme par le public, s’installe au théâtre en cette première semaine d’octobre. Né sous une bonne étoile au Nord-Ouest du Burkina Faso, dans un village appelé Oia, Oua-Anou Diarra joue avec l’instant présent et puise son énergie dans la complicité qu’il a avec ses instruments et dans l’univers du moment.
Son instrument de prédilection est la flûte peul guinéenne, également appelée flûte mandingue, un instrument qu’il respecte depuis son plus jeune âge. Il voue une admiration sans limites au Tamani (Tambour parlant) qui n’a que peu de secrets pour lui, caresse la calebasse des mains et des baguettes et révèle les influences Blues de sa musique avec le Djéli n’goni (Luth du griot). Des séances de répétitions publiques sont envisagées à la demande du public.


Compagnie Lolita Espin-Anadon du samedi 17 au lundi 19 novembre
Lolita Espin Anadon directrice artistique et chorégraphe de la compagnie s’installe au cœur du Pays d’Auge pour y mener avec ses trois danseurs un laboratoire autour du geste agricole. Son projet à venir prend appui sur le matériau qu’est le corps impliqué dans la répétition du geste, l’âpreté et la poésie des corps au travail de l’élevage, en particulier pour la production laitière. C’est tant un hymne à ceux qui nous nourrissent qu’un questionnement sur les liens familiaux en jeu dans les exploitations agricoles, ces liens qui soutiennent et enferment dans le même temps. À tout moment vous pouvez rencontrer l’équipe artistique au théâtre.


Compagnie Tanit Théâtre du vendredi 14 au lundi 17 décembre
Quelques quatre ans après sa création, la compagnie reprend le merveilleux texte de Jeanne Benameur qui nous met au cœur du refus de la différence. Ce spectacle s’inscrit dans la semaine que le théâtre consacre à ce thème. Pour aboutir cette reprise il faut revenir sur les enjeux majeurs qui architecturent l’œuvre et travailler avec les partenaires essentiels que sont la lumière, la vidéo et l’univers sonore. C’est une partition qui ne souffre pas l’imperfection, c’est pourquoi le temps de la reprise est un temps de travail d’une grande intensité et de concentration absolue. La scansion de la langue est au cœur même du texte de l’auteur et c’est cette matière là, ce rythme là qui est au cœur du processus de création. Vous pouvez rencontrer l’équipe artistique dans les temps de pause ou en fin de répétitions.


Compagnie Couvertures du jeudi 24 janvier au samedi 2 février et du lundi 11 au samedi 16 février
Le Cœur des Caméléons interroge la figure de l’artiste. L’artiste a-t-il une fonction ? En est-il conscient ? Le doit-il ? Qu’est-ce qui découle alors du “titre” ? Il y a l’envie de sortir de nos idées reçues, l’envie, aussi de renouer avec les publics de manière plus directe et immédiate. De plus, à l’heure où grandit la crainte de devoir un jour très prochain s’adresser exclusivement à des financeurs privés, si la communauté qui fabrique l’art veut continuer de le fabriquer de manière indépendante, profitable et ouverte à tous, il faut qu’elle sache qui est cet “artiste” et ce qu’il fait là.
La résidence au théâtre de Lisieux sera la première du projet. L’opportunité pour l’équipe qui le porte de rencontrer et d’improviser le premier canevas de la pièce.


Compagnie du Phoenix du jeudi 21 au mercredi 27 février
C’est pour aboutir le dernier spectacle de Christophe Tostain que la compagnie pose ses malles rue au char. Cette nouvelle création nous raconte l’histoire de Pacifique, un jeune étranger perdu dans le camp de migrants qui a poussé de l’autre côté de la Grande Route d’une mégapole européenne. Elle raconte aussi l’histoire d’un couple qui vit ensemble depuis 15 ans. Lui est journaliste de gauche sur une grande chaîne de TV nationale. Chaque matin il explose l’audimat dans un duel qui l’oppose à toute la classe politique. Il prétend être le seul pourfendeur médiatique de l’extrême droite. Elle tue le temps de son quotidien dans leur grand pavillon de banlieue en cherchant comment écrire son nouveau roman. L’action se déroule à l’approche du premier tour des élections présidentielles, dans un pays quelque part en Europe. On pourra rencontrer l’équipe artistique ainsi que l’auteur présent tout au long de cette semaine.

 

Compagnie No Structure du mercredi 20 au jeudi 21 mars et lundi 1er avril
Dans cette histoire de femmes, il est question de désir, d'amour, de jalousie... de tout ce qui fait la vie avec son cortège de regrets, d'espoir, de chagrins et d'éclats de rire. Comment aborder dans une société atteinte de jeunisme et douée d'amnésie ce tournant de la soixantaine ? Comment concilier transformations physiques et temps intérieur, celui qui n'a pas d'âge ou tous les âges à la fois ? Quels regards sur soi et les autres et surtout quels choix au plus près de soi, pour s'assumer, continuer, ne pas renoncer... car bien sûr, il n'est jamais trop tard. Une écriture à l'épreuve du plateau née d'une dramaturgie : création d'un canevas et de personnages. Unité de lieu (le club de vacances) et de temps (déroulement des événements sur une semaine). C’est pour peaufiner le spectacle que la compagnie se pose quelques jours sur le plateau du théâtre avant de partir en tournée. On peut rencontrer les artistes durant ces trois jours de finalisation.

 

Actions chorégraphiques

Autour de Vivace d’Alban Richard le mardi 11 décembre, Théâtre de Lisieux
Un cycle d'ateliers est proposé accompagnant le processus de création de la pièce chorégraphique Vivace en
relation avec les habitants de trois communes du pays d’Auge : Livarot, Cambremer et Courtonne-LaMeurdrac à
l’automne 2018.

 

Au préalable, et en relation avec Emmanuelle Viel, les danseuses Cathy Grouet et Marie-Laure Spéri serviront
de relais entre le Théatre de Lisieux et les habitants du territoire.
Il est donc proposé une série de deux ateliers et un week-end menés par Anthony Barreri interprète de Vivace :
- Sur le territoire de Livarot : le samedi 10 et dimanche 11 novembre 2018 (5h/jour à destination d’un groupe d’amateurs adolescents/ adultes sans pré-requis)
- Sur le territoire de Cambremer : un atelier de pratique chorégraphique (séance de 2h) portant sur la relation de la musique à la danse et en relation avec l’association “L’être enchanté ” (date à fixer)
- Sur le territoire de Courtonne La Meurdrac : un atelier de pratique (séance de 2h) auprès des élèves d’une classe élémentaire. (date à fixer)

 

Les ateliers poseront les questions suivantes :
Comment créer une danse à partir d'un tempo rapide ?
Comment travailler sur les appuis, les tours, les spirales ?
Comment dissocier les vitesses, les qualités de mouvement entre le haut et le bas du corps ?

 

Le travail se fera avec les élèves comme avec les interprètes : en leur faisant partager nos expérimentations et nos outils. Alban Richard

 
 
CRédits et mentions légales barre Partenaires